À propos

crete-3

Je m’appelle Gaëlle, j’ai 29 ans et je vis en France.

Depuis toute petite je raffole de nature et de rencontres avec les animaux.  A 8 ans je me retrouve dans la valise de mes parents pour l’ouest américain. Cela fait naître en moi le goût du voyage. Je découvre en famille, à petite échelle d’abord, la France, l’Espagne et le Portugal. A 18 ans, un voyage à Madère renforce chez moi l’envie d’en voir toujours plus. Autour de moi, toute la famille visite le monde, malheureusement, mes peurs me freinent pour partir de mon côté.

Mais à 20 ans, la rencontre qu’il fallait, lui, puis, le décès brutal d’une amie me provoque un déclic qui me pousse à surpasser mes peurs. Je commence en 2010 par re visiter le Portugal, en 2011, ce sera la Croatie et la Corse. En 2012, me voilà au pays du père noël en Laponie Finlandaise, puis, au pays du roi lion en Tanzanie et Zanzibar. Je découvre ce qu’est le « choc des cultures » et j’admire tous ceux qui vivent avec le sourire alors qu’ils n’ont rien. 2013 ce sera l’occasion de réaliser mon rêve : un road trip d’un mois à Cuba. 2014, ce sera la parenthèse, pas vraiment de virgule pour souffler cette année là (j’y reviens plus bas). 2015, une fois remise sur pied et une motivation encore plus grande, on enchaîne Londres, et, après quelques visites en France, Minorque puis l’Islande. 2016 sera l’année de la visite de 4 îles des Cyclades (Santorin, Amorgos, Koufonissi et Paros) et de l’ouest de la Crète. 2017, encore une année de pause forcée (question santé) mais aussi pour avancer sur d’autres projets. 2018, petites visites en France avant la réalisation d’un grand voyage à venir.

Après quelques épreuves de santé en 2014 : 3 opérations pour pneumothorax, puis 3 nouvelles récidives fin 2016 et début 2017 (le diagnostic tombe enfin : endométriose et pneumothorax cataméniaux), les drains entre les côtes, tuyaux dans le nez et branchée à une machine, j’ai réalisé qu’il était important de vivre pour soi, de s’évader pour laisser le stress du quotidien de côté et d’apprécier la chance que l’on a de pouvoir vivre ses passions. C’est pourquoi le voyage a continué, car les petites virgules de ma vie me permettent de respirer. Vous l’aurez compris, ces virgules ce sont mes passions, comme la photographie, le voyage, les grands espaces, les animaux, mais aussi la danse, le yoga…

Au final, du souhait d’un « espace juste pour souffler » est né ce blog. J’espère pouvoir vous faire voyager, vous sortir de votre quotidien durant quelques instants, même vous faire rire avec mes anecdotes, mais je vous invite largement à choisir et vivre vos propres virgules car si je l’ai fait, beaucoup peuvent le faire! Pour ma part, j’espère pouvoir ajouter encore de nombreuses virgules à l’histoire de ma vie et être une petite inspiration pour tous ceux et celles qui subissent des problèmes de santé semblables, de près ou de loin, aux miens.

Aujourd’hui, tant que je respire, je sais que je repartirai.

Les poumons bien accrochés : c’est reparti ! 

Mes petites virgules
Gaëlle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s